Unité de filtration

UNITE DE FILTRATION

L’unité de filtration a pour but, en plus de la sécurité et du confort de votre personnel, la réduction de votre impact environnemental. 

Notre entreprise assure le traitement des polluants atmosphériques (poussières, gaz, brouillards d’huiles). En tant qu’intégrateur, nous sommes en partenariat avec plusieurs fabricants de matériel de dépoussiérage, nous permettant ainsi de répondre à vos problèmes au travers de nombreuses solutions technologiques de filtrations (dépoussiéreurs à manche, cartouches, filtres à voie humide, filtre électrostatique, filtres à charbon actif …) 

Filtres à cartouche

La filtration se fait de l’extérieur vers l’intérieur des manches au passage du média filtrant. A ce passage, se forme le “gâteau” qui est supporté par le media filtrant.

Les gaz sont ensuite collectés dans un plénum étanche au-dessus des manches d’où ils sont évacués en dépression, le motoventilateur principal se trouvant en aval du filtre.

Le nettoyage est pneumatique, par courtes injections successives d’air comprimé, créant une surpression instantanée et brutale à l’intérieur d’une rangée de manches suivie d’un balayage de rétro flux provoqué par l’effet venturi + air induit.

La gestion du décolmatage pneumatique est entièrement automatique, et asservie à la perte de charge réelle du filtre.

 

Filtres à manche

Les poussières sont admises en partie basse du filtre, dans une trémie faisant office de pré séparateur, avant d’être répartis dans les cartouches.

La filtration se fait de l’extérieur vers l’intérieur des cartouches, au passage du “gâteau” formé et supporté par le feutre ou le tissu.

Les gaz sont ensuite collectés dans un plénum étanche au-dessus des cartouches, d’où ils sont évacués en dépression, la pompe principale se trouvant en aval du filtre (côté air propre)

Le nettoyage est pneumatique, par courtes injections successives d’air comprimé, créant une surpression instantanée et brutale à l’intérieur des cartouches.

Le remplacement des cartouches se fait par le côté du filtre grâce à une porte d’accès.

Les particules sont récupérées en partie basse du filtre dans la trémie.

Filtres brouillard d'huile

Les unités de filtration modulaires sont conçus pour le traitement de brouillards d’huiles entiers où en émulsion. L’air pollué de substances oléagineuses passe à travers une chambre de détente verticale où par une brusque diminution de la vitesse du flux pollué on obtient une première précipitation dans le bidon de récolte des particules en suspension.

La deuxième section du filtre est la véritable unité filtrante. Elle est caractérisée en fonction des modèles par  un ou plusieurs pré séparateurs mécaniques métalliques, par un ou plusieurs séparateurs de gouttes et par un ou plusieurs filtres à poches en microfibres de verre relié à un châssis en tôle galvanisé

Cyclofiltre

Le cyclofiltre est composé d’un système de filtration à sec utilisés pour séparer l’air des particules solides en suspension, en particulier pour les applications à pression négative élevée. Son installation permet de traiter une large gamme de polluants dans divers secteurs tels que: soudage, alimentaire, pharmaceutique. L’entrée de l’air sale se fait en trémie ou de façon tangentielle et les poussières filtrées sont ensuite récupérées dans un fût de récupération. Il conçu pour résister aux pressions négatives jusqu’à -15 000 Pa.

Filtres à voie humide

Le filtre hydrodynamique est un appareil complet pour le dépoussiérage de l’air chargé de poussières métalliques, incandesentes, grasses et explosives.

Le groupe est constitué d’une chambre d’aspiration et de décantation, d’un bac de récupération et d’un ventilateur placé en dépression. Les éléments fondamentaux pour le fonctionnement du dépoussiéreur sont : les barboteurs fixes à profils aérodynamiques. Grâce à la dépression créée par le motoventilateur, l’air pollué subit un premier traitement d’imbibition. Il est en effet contraint, par entraînement, de suivre le mouvement de l’eau et de se mélanger à cette dernière. 

Les poussières ayant sédimenté dans la partie inférieure du filtre sont évacuées vers un bac de récupération (de votre fourniture). L’eau est entièrement recyclée, bien qu’elle constitue l’élément principal d’abattage et de dépoussiérage. La consommation en est réduite au minimum puisqu’elle travaille en circuit fermé et la présence de particules (eau trouble) améliore sa capacité de filtration.  Il suffit de rajouter la quantité d’eau entraînée par l’évaporation. Le niveau de l’eau est réglé par une sonde de niveau minimum. Lorsque le niveau de l’eau descend en-dessous de la limite, la sonde de niveau envoie un signal à l’électrovanne de remplissage automatique, qui va ramener le niveau de l’eau à la valeur optimale réglée par le sonde de niveau maximum.  La trémie où est récupérée et décantée la boue est réalisée de façon à éviter que les poussières traitées ne se déposent sur les parois. 

Le deuxième traitement s’effectue par centrifugation des polluants résiduels qui se présentent sous la forme d’un mélange eau-poussières. La différence de poids spécifique de ce mélange par rapport à celui de l’air aspiré permet son élimination du flux d’air et sa décantation dans la partie inférieure du filtre